HibOO d’Live : Agua de Annique

Avant-propos : J’avais adoré ce 21 mai ensoleillé. Pour cette raison, celle-ci et bien sûr, celle-là (ah oui on ne chôme pas au HibOO). Mais que dire de cette matinée du 22 …

Il faut que tu comprennes. Anneke van Giersbergen, j’en ai parlé ici en long, en large et en travers, et je la considère, depuis ma première rencontre en 1995-1996, comme l’une des plus grandes chanteuses de tous les temps. Un timbre unique, une puissance phénoménale, une finesse rare … elle incarne pour moi ZE voix. OK, elle chante toujours plus ou moins les mêmes lignes vocales, mais outre ce petit détail finalement anodin, elle est l’une des rares à avoir progressé de manière phénoménale.

Au début de sa carrière, elle envoyait de la grosse patate chaude, à à peine 20 ans :

Je ne remercierai jamais mon meilleur pote de l’époque, Joffrey H, de m’avoir ramené à la maison les CD de Mandylion et Nighttime Birds à une époque où j’avais sombré dans le côté obscur de la Force musicale (Angra, Sepultura, Ti Amat, Testament ou Morbid Angel pour ne citer qu’eux)

Au sein de The Gathering, Anneke a fini par être l’âme même du groupe, sa voix unique et hypnotique, empreinte d’un lyrisme inné n’ayant jamais cessé de surprendre. Pour beaucoup de fans de la première heure, les deux derniers albums du groupe où elle officiait en tant que chanteuse ne sont pas forcément les meilleurs. Hors, il s’avère tout simplement qu’il s’agit des plus magnifiques parties vocales jamais interprétées par la sublime néérlandaise. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter la fin de Jelena (Souvenirs – 2003)

ou encore l’incroyable finesse de The Waking Hour (Home)

Bref. On aime ou pas ce type de voix. Mais incontestablement, dans ce style, personne ne l’égale.

Tout le monde a du se résigner à la « presque fin » de The Gathering lorsqu’elle décida de monter son projet solo, Agua de Annique. Plus pop, moins rentre dans le lard, moins mélancolique, moins subtil … mais rien que sa voix permet de rendre n’importe quelle chanson classique jolie et agréable à écouter.

Alors imagine … imagine un peu. Même si j’avais organisé en 2004 sa venue à Rouen pour jouer à l’EXO7 (à l’époque, hormis « how are you » et « thank you » … mon anglais était encore plus pitoyable qu’aujourd’hui, mais entre temps, j’ai regardé le dernier épisode de Lost sans sous-titre tellement je n’en pouvais plus d’attendre … oups, je digresse), rencontrer la seule personne pour qui j’éprouve, je crois, un sentiment de fanatitude. Pour de vrai. Quand j’ai reçu au départ le mail du management qui me dit « OK, ça va se faire sans problème, le groupe avait aimé tes photos prises à la Locomotive« . Que le soir du concert à la Scène Bastille, Rob Snijders (batteur et mari d’Anneke) me fit monter dans les loges … qu’Anneke me parla de sa douce voix (elle chante même en parlant, c’est fascinant) pour me dire qu’elle avait adoré mes photos, pour me dire qu’elle était super contente de me rencontrer, qu’elle était hyper partante pour un HibOO d’Live le lendemain matin … j’ai presque cru que les rôles étaient inversés. Non je ne me suis pas évanoui. Mais mentalement, j’en ai pris beaucoup dans la tronche ce soir là … un peu comme un rêve de gosse. Tu t’imagines, chuis quand même fan depuis presque 15 ans !

Le lendemain matin, j’emmene Hana « Monyo » avec moi dans le 17e. Ca sera le seul bug de ce HibOO d’Live : le contexte graphique. C’est juste moche, et l’hôtel Ibis qui surplombe sur une sorte de décor post apocalyptique en travaux est à mille lieux de l’onirisme potentiel des chansons de la néérlandaise. Je n’ai pas le choix. Ca se fera là où le monde commence à se détruire de par lui-même. C’est à dire en bas de l’hôtel.

2 gardiens se laissent immédiatement séduire par Anneke, et acceptent sans broncher de nous laisser aller là où l’homo sapiens sapiens n’a pas foulé le sol depuis les calendes grecques. Oui j’aurais aimé My Electricity (jouée un jour précédemment en acoustique sur scène et seule, juste SUBLIME). Mais Anneke semble vouloir en découdre avec son passé gatheringien ; aussi décide-t-elle de jouer « Sunny Side Up » … un titre pour le moins ULTRA JOYEUX par rapport à tout l’ensemble de sa carrière, quasiment surréaliste. Un petit cui-cui vient s’immiscer au début du titre, un petit vent léger caresse ses cheveux, un énorme tag servira d’intro … le tour est joué. J’aurais pu la pousser un peu plus loin dans ses retranchements, mais durant le petit périple amenant à ce lieu interdit à la race humaine, Anneke nous apprit qu’elle était en fait la principale conductrice du tourbus (ils avaient joué à Marseille le jour d’avant !) et par pure politesse, je n’ai pas voulu pousser le bouchon trop loin (pourtant je m’appelle Maurice).

Agua de Annique : Sunny Side Up

Qu’à cela ne tienne, la vidéo a plu au groupe, et il est prévu, au même titre que Juliette Lewis avec les States, que je me rende prochainement aux Pays-Bas pour filmer d’autres sessions … tu sais, parfois, je vois des fans au premier rang archi déçus du comportement des artistes après un show, comme quoi ces derniers ne sont pas accessibles, pas sympas (je rétorque généralement qu’il s’agit de leur boulot, et qu’en aucun cas leur job ne stipule qu’ils doivent être copains avec 4000 personnes après un concert), mais je crois désormais que je peux comprendre leur frustration : si Anneke avait été de cette catégorie, une partie de moi aurait eu mal. J’ai eu beaucoup de chance, elle est au delà de ce que j’avais pu imaginer. Ma plus belle rencontre avec une musicienne – à défaut d’avoir pu filmer mon meilleur HibOO d’Live, on verra ça aux Pays-Bas.

» www.aguadeannique.com

Prochain défi et après je pourrai mourir en paix : HibOO d’Liver Metallica.

publié par Rod le 01.06.10

archives.le-hiboo.com

Contenu relatif

14 commentaires

  1. Elle est sublime, et elle a une voix juste
    MA-GNI-QUE

    J’aime :)

  2. Avant propos : j’aime Gathering (surtout quand j’étais jeune).
    Propos : on ne peut pas objectivement dire que Anneke n’a pas de talent, mais honnêtement, sa voix n’a pas quelque chose qui fait d’elle une monstre musical. Je connais nombre de voix dans le répertoire faussement dit classique ou lyrique beaucoup plus travaillée et matrisée qu’Anneke (Joan Sutherland, Licia Albanese pour ne citer qu’elles même si elles ne chantent plus depuis quelques temps)
    Après propos : tout à fait subjectivement, le fait d’être amoureux et d’avoir une histoire avec une artsite n’a bien entendu rien à voir :)

    • j’ai zappé volontairement tous les side projects ou elle figure, dont l’impressionnante formation Ayreon … crois moi, des qu’elle chante, elle pulverise toutes les autres choristes.

      Le probleme, c’est que j’ai spécifié des le depart « dans son style » … donc oui, Bartoli meme dans l’absolu la pulverise.

      Sauf que la force d’Anneke, et la, bye bye le 3/4 des chanteuses lyriques, c’est que son timbre a une personnalité, une couleur … un truc unique que personne ne possede. Voix de tete et voix de gorge sonnent de la meme maniere. C’est relativement rare, et d’autant plus dans « le genre ».

      • Nathalie 1.06.10 | 18:29

        Elle a aussi fait un projet avec Devin Townsend. Addicted. J’ai lu en entrevue qu’il disait que pour cet album il voulait une voix masculine (la sienne) et une féminine. Et que la voix d’Anneke était parfaite car elle peut être autant délicate qu’extrêmement forte, puissante (comme celle d’un homme). Elle n’est sincèrement pas ordinaire.

      • « C’est pas faux ». C’est vrai qu’elle a une voix qui lui est propre. Et y’en a pas des milliards

  3. Nathalie 1.06.10 | 18:13

    J’ai le même «sentiment de fanatitude» !! Je comprends totalement. Merci pour le Hibou d’Live, merci pour ce blog, merci de faire la promotion d’Anneke !

  4. Superbe découverte et puis le ton de ce billet est touchant parce que ça déborde de sincérité!

  5. l’un de mes rares points communs avec Rod, étonnamment, et si j’ai pris du retard en ce qui concerne agua de annique, le premier album de ce projet est vraiment superbe, on y retrouve vraiment tout ce qu’on aime chez elle…
    un autre jour, ailleurs qu’à la scène, je ne l’aurais pas ratée, mais je peux toujours attendre qu’elle revienne, ailleurs…

  6. elle est tout sauf « ordinaire ».Sublime et dommage que j’ai raté son concert à Marseille:(

  7. Je ne connaissais qu’un titre de The Gathering, Broken Glass (le tube ?), mais j’aime beaucoup cette chanson.
    Jelena et Waking hour me plaisent bien aussi.

  8. Hello,
    Je suis Anneke depuis quelque temps maintenant ( Album How to mesure a planet).
    Et je suis tombé amoureux de sa voix.
    J’aime ce qu’elle a fait avec the Gathering, et il est vrai que j’ai eu une certaine peur lorsqu’elle a décidé de voler de ses propres Ailes.
    Mais quel envole…
    Son 1er album avec agua de annique était très sympa (un peu confu à mon gout, mais avec des chansons sublimes ex:Sunken Soldiers Ball ou Lost and Found)
    Quant a l’album « pure Air », sa reprise de The Blowers Daughter et tout simplement MAGNIFIQUE.
    Son 2nd Album est une pure Bombe, y a rien a jeter.
    Je l’ai vu 2 fois avec Agua de Annique: A lyon ou plus tôt Villerbanne, où c’était génial.
    J’ai moins aimé quelques jours plus tard à la scène bastille, peut être parce que il y avait des soucis de sons ou que j’avais une bande de Nase derrière moi … ;-)
    J’était content de la retrouvé toute seule hier soir en 1ere Partie d’Anathema.
    Ça m’a permis de découvrir Petter Carlsen (une voix magnifique)

    Et Félicitation au Hiboo pour cette vidéo de « The sound of you and me » qui est splendide.