HibOO d’Live : Mintzkov

AGENDA RELATIF
Le Nouveau Casino
  raekwon (23 juillet)
  Throw Me Off The Bridge (31 août)

En septembre dernier, on me demande d’enchaîner, dans un jour de bad mood total, deux HibOO d’Live : d’une part Alberta Cross et d’autre part Mintzkov. Ce jour-là point de jaloux : ratage total. Mais imagine-toi à quel point j’avais foiré le groupe belge alors que j’ai osé mettre celle d’Alberta Cross. Ahhhh les jours sans ma bonne dame, on n’y peut rien. Et hier, filmer le groupe avant / apres son très bon concert au Nouveau Casino ne s’avéra pas être une tâche aisée.

En ce 20 octobre caressé d’un temps plus que clément, le premier élément perturbateur se fit connaître sous le nom de The Bishops, aka « la première partie de la soirée ». Le trio de choc débarque ni plus ni moins à l’heure officielle de l’ouverture des portes : soit l’heure où je devais filmer Mintzkov. Du coup, on oublie la salle, puisque leur balances débutent. Avec Philip – le longiligne chanteur – on décide de se caler après, mais … « il oublie », allant rejoindre son groupe manger. On a la poisse ou on ne l’a pas, hein.

Mais le double effet kiss kool arrive après le set des Bishops : alors que j’admire en temps réel sur mon écran le nombre de photos loupées parce que faites à main levée parce que 164cm au 2e rang vs 180cm au 1er que je ne fais pas trop le poids et que même le bras tendu je suis encore trop petit – syndrôme Passe-Partout – je me fais pourir d’une force pour le moins disproportionnée par une charmante quadra qui rêvait d’avoir encore 15 ans parce que je l’ai gênée avec mon appareil photo – je lui ai pris sa place et je n’ai pas « bougé », au Nouveau Casino : oui oui, LOL (surtout à un concert rock avec 10 photographes quoi, on essaie de se caler là où on peut, pas trop là où on veut) – et après avoir dû subir ses bécasseries puériles et stériles – genre tu lui parles pour lui expliquer que c’est un peu ton métier, toussa quoi, et c’est elle qui te sort que t’es susceptible et de te casser alors qu’elle vient de te parler comme une fiente de pigeon nécrosé pendant 5 minutes tout en trouvant appui auprès de ses potes au premier rang qui se foutent de ta tronche en te prenant trop pour un Guignol – le mood n’est plus trop en rendez-vous. Mais tu sais quoi, c’est pas fini, mais tu m’connais : il en faut plus pour abattre un oiseau nocturne.

Le concert des belges Mintzkov fut très bon, rappelant inéluctablement parfois DeUS et Placebo période « âge d’or ». On apprend par le frontman que ce soir, leur batteur va sûrement dans la nuit être papa, et qu’après le concert il va filer direct en Belgique pour tenter d’assister à l’événement. Oui oui, tu vois le faux plan se dessiner. Alors en gros j’oublie à ce moment là un HibOO d’Live à 4 qui aurait potentiellement poutré sa race sa mère – sur scène ils assurent vraiment – et me retrouve avec Philip. Seul. Deux titres sont joués, dont le single. Cette fois-ci, je ne me foire pas trop, mais le feeling a du mal à émerger, jusqu’à temps qu’émane de la guitare les premiers accords de Miles Ahead, l’une des plus belles chansons de l’album, dans une version totalement différente de ce qu’il avait pu jouer un mois auparavant en extérieur près de la Maison de la Radio.

Mintzkov : Miles Ahead

« Voilà », comme dirait Philippe à la fin de sa prestation. Y a des jours quand même, quand tu le sens pas, il vaut mieux aller regarder Les Maçons du Coeur sur TMC.

A noter que le groupe vient de sortir son nouvel album, répondant au doux patronyme de 360°.

» www.myspace.com/mintzkov

publié par Rod le 21.10.09

archives.le-hiboo.com

Contenu relatif

3 commentaires

  1. Superbe cette session avec le petit jeu de miroir :) Je m’en veux ne pas avoir pu assister au concert.Il faut absoulement que Mintzkov passe à Rennes ! super groupe

  2. Je venais au départ pour voir The Bishops sur les conseils d’une amie, et c’est finalement avec Mintzkov que j’ai pris une bonne claque. Bon y’a des moments pendant le set, que j’ai trouvé vraiment pas top, mais à coté de ça ils ont lâché de sacrés chansons où je ne pouvais tout simplement plus décoller mes yeux de la scène. C’était dynamique et très proche de Placebo sur certaines chansons (je ne connais pas encore assez pour ressortir les titres par contre).

    Bref une très bonne surprise, à revoir assurément.

    Sinon je reviens tout juste de la galerie sur FlickR, y’a de très jolies photos encore une fois, dommage que la soirée ait été visiblement relativement pourrie.

  3. Comme toujours joli parti pris artistique pour filmer les artistes ! Pour le reste ca ne me remue pas même si c’est très bien interprété !