HibOO d’Live : Expatriate

J’ai découvert Expatriate sur le tard, et comme souvent, en live. C’était en juillet dernier, le 4 pour être précis. Ghinzu m’avait convié à les suivre durant 3 jours en festival et l’une des dates passait par Arras, où siégeait en plein centre ville le Fuck Main Square Festival.

Il faisait chaud, très chaud. L’ambiance était particulière, à la fois tendue et moite. Et Expatriate ouvrait le bal. Les compositions très oldies but goodies (très teintées rock 80’s avec des nappes synthétiques empruntées à la new wave) sonnaient plutôt bien. Mais c’est surtout à cause de ce bassiste à moitié dénudé ultra sexy que le groupe capta mon attention. Mais le régisseur avait été aussi ferme que peut l’être un pitbull en train de dévorer le visage d’un nourrisson : « t’es venu pour Ghinzu, je t’ai à l’oeil, tu n’as pas intérêt à sortir ton appareil pour les autres groupes » (dans ces cas de figure, je suis persuadé que si je faisais 190cm pour 120kg, on oserait pas me parler comme on pourrait parler à Passe-Partout, mais ceci est une autre histoire). Le groupe s’avérera finalement l’une des meilleures surprises de la journée, tant les sets de Kaiser Chiefs et de Bloc Party seront totalement dénués de la moindre fougue habituelle qui caractérise ces deux énormes combos.

Bref.

Le temps passe, et puis un jour, la ravissante Rachel d’Ephélide me propose via Pias de réaliser un HibOO d’Live dans les locaux du label situé non loin de Notre Dame de Lorette. Et tu l’sais, les locaux de Pias et moi c’est une grande histoire d’amour, digne de celle qui unit Sémoun à Dieudonné. Et ce jour là, pas de bol, gros problèmes de timing, de planning, 350 000 sessions de prévues (oui, l’hyperbole, j’en raffole), et finalement, je laisse la place à ceux et celles qui sont venus réaliser à peu ou prou de choses près la même chose : filmer un groupe sympa dans un cadre ne mettant aucunement en valeur (entre temps, ce dit local a disparu, OUF).

Et puis contre toute-attente, bien des semaines plus tard, alors que la vie avait repris son cours, que d’autres groupes étaient passés par là, Rachel revint à la charge (parce que sa principale qualité ne peut être liée à sa ravissante plastique, elle n’y peut rien, elle n’a pas choisi ; en revanche, elle est d’une pugnacité particulièrement édifiante) et me proposa de réitérer l’aventure mais cette fois-ci dans la pièce prévue à cet effet, chez Ephélide ; lieu guère plus coloré que le local de Pias, je le concède. Mais bon. Sauf que voilà, entre temps, le jour J, j’avais des impératifs (monter l’EPK de Mélanie Pain, et faire un shooting express à l’arrache pour Renan Luce au Studio Gabriel, mon bureau se situant à 3 stations de métro de chez Ephélide, alors que le Studio Gabriel est planté du côté de Concorde : le tout avec un timing de 45mn). Tout a failli capoter (notamment dû à l’oubli du Zoom H4n … haha), mais voilà, nous y sommes enfin arrivés.

Une fois de plus, j’aurais aimé que ce genre de vidéo se fasse soit en extérieur, soit dans un bar sympa ; en d’autres termes, AILLEURS. Mais qu’importe, le principal étant ici, comme très souvent, de faire découvrir des artistes. Avant même de se prendre pour un Tony Scott en puissance (et on ne peut pas dire que ça me réussisse quand j’ose me prendre, prétentieux que je suis, pour Vincent Moon : chacun à sa place). Voici donc deux titres. D’une part, une cover particulièrement intéressante, Daniel de Bat for Lashes. Et pour être honnête, la version d’Expatriate me parle plus que l’originale. D’autre part, le single Crazy.

Expatriate : Daniel (Bat for Lashes cover)

Expatriate : Crazy

A noter que pour les parisiens, Expatriate assurera toutes les premières parties de Placebo durant leur squattage au Zénith. Sinon, les Australiens qui ont migré à Berlin sont programmés au Studio SFR le 28 de ce mois. Je crois ne rien avoir oublié.

» www.expatriateband.com
» www.myspace.com/expatriateband

publié par Rod le 08.10.09

archives.le-hiboo.com

Contenu relatif

7 commentaires

  1. Super merciiiiiiiii pr cette découverte!
    aime bcp bcp!

  2. Très belles images…

  3. Par contre je suis un peu paumé dans ton emploi du temps !!! la semaine dernière et qques semaines plus tard… je suis perdu là !!!

    • donc alors :)

      la premiere fois : y a des semaines.

      la deuxiemes fois : la semaine derniere. Donc la semaine derniere, par rapport a y a des semaines … c bien « quelques semaines plus tard » :)

    • bien vu, j’ai inversé :) je corrige.

  4. Merci pour ce moment privilégié. Je les avais découverts à Arras, et vraiment bien accroché. De quoi patienter avant le zénith de Placebo …. Merci

  5. Another big Saint-Cloud, Rod !!! Comme dirait Benji, c’est pretty cool for me (formidable :) d’être tombé sur ce Hiboo d’Live en archive « grâce » à la polémique Main Square ! Puisque j’avais entendu parler d’Expatriate sur le Mouv’ l’automne dernier, mais seulement de nom en tant que première partie, en effet, sans compter que je viens de découvrir les nouveaux singles de Bat for Lashes sortis l’année dernière, là aussi complètement occultés sur la station au carré orange… Dommage, parce qu’ils sont réellement tubissimes, et Natasha a vraiment une super belle voix ;-)) Excellente reprise également de nos amis expatriés : ayant commencé par leur version, j’avais tendance à plussoyer ton ressenti au moment des premières notes de l’originale, et puis finalement… je ne sais pas trop, j’adore les 2 au final !