M – Mister Mystère

Tracklist

  1. Mister Mystère
  2. Phébus
  3. Est-Ce Que C'Est Ca ?
  4. Le Roi Des Ombres
  5. Tanagra
  6. L'Elixir
  7. Ca Sonne Faux
  8. Destroy
  9. Semaine
  10. Amssétou
  11. Tout Sauf Toi
  12. Hold-up
  13. Délivre
AGENDA RELATIF
-M-
  Festival Europavox (Clermont-Ferrand) - 6 juin
  Festival Art Rock (Saint-Brieuc) - 7 juin
Brigitte Fontaine
  Kursaal (Besançon) - 12 novembre
Amadou et Mariam
  Les Ondines (Changé) - 16 mai
  Le Splendid (Saint-Quentin) - 17 mai
Louis Chedid
  Château Rouge (Annemasse) - 16 mai
  Le Pasino (Aix-en-Provence) - 12 juin

Mister Mystère est un étrange cadeau offert à la jusqu’alors vaste et choyée communauté de fans où se manifeste le virage tant attendu. Le nuage de grands qualificatifs en « m » a, pareillement, tourné.

Dans un paysage musical s’assimilant de plus en plus à une vague de création anglo-saxonne, la sortie du dernier album de Matthieu Chedid était destinée à s’en distinguer. Après tant de beaux souvenirs et tant d’attente, il serait trop facile de faire la part des choses et de se priver d’une exigence aguerrie par la prolifique contribution du personnage au rock français. Et alors, beaucoup de déception s’ensuit.

Introspection et austérité affichées sont au rendez-vous, et justifieraient la fin annoncée de l’alter égo -M-. La tournure prise par les événements séduisait et pouvait inspirer une démarche faite d’innovations et d’expérimentations, si propres à l’artiste et ses anciens partenaires de scène. Cette composition signée entre autres par le petit frère Joseph Chedid s’apparente à un collage hétéroclite et précipité se cherchant une cohérence. Finalement, le meilleur de -M- est recyclé dans une mélancolie sans grande saveur. Les mélodies sont techniquement intéressantes mais captivent peu. Il demeure cette simplicité apparente ayant fait les grandes heures de -M- mais qui reste privée du travail d’épure qui offraient l’infini champ des possibles en déclinaisons live.

Les textes auxquels ont contribué Brigitte Fontaine et Louis Chedid méritent une mention spéciale. Toutefois, les rêveries intelligemment naïves quelques fois déçoivent en laissant place à des variations entre banalités et vers rafistolés sans tact. Le morceau d’ouverture Mister Mystère, aux airs de Mon Ego, propose un solo final reposant la question du perfectionnisme de notre gratteur national. Les registres habituels sont respectés. Les démêlés sentimentaux de Ca Sonne Faux, les confessions à la première personne de Destroy ou du narratif et américanisant Hold-up marquent davantage par leur manque d’intensité lyrique que par leur poésie. Amssétou, ou évocation explicite d’ Amadou et Mariam loin de l’énergie festive de Mama Sam, parachève la sensible frustration émanant de l’écoute de cet album : -M- a manqué une occasion de se réinventer. Semaine, composition de fond de commerce sur les vanités et le temps qui passe, éreinte. Enfin, nous nous résoudrons à acquiescer quand les chœurs d’Amssétou, si curieusement, chantent : « C’est comme ça, on n’y peut rien ! ».

Certaines chansons surnagent : Phébus, l’Elixir, Tout Sauf Toi, et Brigands, dotées d’honorables instants de bravoure, témoignent d’une recherche de style tout autrement à l’image de l’éternel créateur et maître ès live qu’est -M-.

»www.mistermystere.com

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Contenu relatif

Trackbacks/Pingbacks

  1. 6.06.2010 | Concerts, Photos > M à l’Olympia | Soul Kitchen

3 commentaires

  1. Bonne chronique à laquelle on pourrait peut être reprocher de se référer un peu trop au passé du chanteur. Je pense que cet opus est un réel virage et qu’il est peu intéressant de référer un titre à un autre de cette manière. Cependant je partage l’opinion majeure de ces propos.

  2. Je suis d’accord, mais qui dit « virage » dit a priori « gros background ». En conséquence je pouvais difficilement juger cet album comme si rien ne le précédait.

  3. il est limité par sa voix dans une certaine tonalité, c’est physique il n’y peut pas grand chose. Coté texte et flow c’est beaucoup plus terne. Disons que les gens qui le connaissent depuis le début
    ne peuvent pas rayer le background, va t il conquérir d’autre personnes avec ce CD? à voir.